En attendant les premières salves, que faire ? Aller au cinéma ? Dans le nouveau numéro de La Règle du jeu, Philippe Sollers explique son peu de goût pour ce qu'il refuse d'appeler le septième art. Seul Hitchcock, "le maître absolu", trouve grâce à ses yeux. "Le cinéma m'intéresse, dit Sollers, lorsqu'on a une technique éblouissante avec pénétration temporelle et métaphysique sous-jacente, ce qu'on appelle, à juste titre, le suspense." Et l'auteur de Femmes d'insister sur l'importance de la technique de la direction d'acteur : "Pour ça, il faut trouver quelque chose qui entre profondément, pas seulement psychologiquement, freudiennement, érotiquement, dans ce qu'on appelle les femmes. Hitchcock est celui qui a réussi, à mon avis, il est unique sur ce plan-là."

Franck Nouchi, Le Monde 05:01/2010.