lundi 13 septembre 2010

1378 : Ojos hipnóticos

Todo eso ocurrió en los años de las lecturas decisivas, en los años de las incertidumbres repartidas por las plataformas de todos los tranvías.  Durante un tiempo, el matrimonio Nabokov, en el Berlín de 1922, subió al mismo tranvía que tomaba Kafka, el Berlín-Litchterfelde. Nunca le hablaron porque no sabían que era él, pero Vera Nabokov siempre dijo recordar “aquella cara, su palidez, la tirantez de la piel, aquellos ojos tan extraordinarios, ojos hipnóticos resplandeciendo en una cueva”Vila-Matas, El País, Babelia, 22 de... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 17:04:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 7 juillet 2009

1233 : Veau Yeux

Camaraderie de vieilles femmes dans un compartiment. Elles parlent de vieilles femmes qui ont été écrasées par des automobiles; les règles à suivre en voyage : ne jamais manger de sauce, retirer la viande, garder les yeux fermés tant que le train roule, mais en même temps... manger les fruits jusqu'au trognon, pas de viande de veau quand elle est dure, prier les messieurs de vous faire traverser la rue, ls cerises sont le fruit le plus difficile à digérer, c'est le salut de la vieille femme. (sept.1911) Franz Kafka, Journal .... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 10:03:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 3 février 2008

1045 : quand on le lit, on ne l’oublie jamais

Quelques phrases du Procès résonnent en allemand. Des dizaines d’oreilles écoutent, des dizaines d’yeux lisent les mêmes lignes en français ou en néerlandais. Et tous ensemble réagissent aux mêmes mots. Le marathon Kafka qui s’est déroulé vendredi à Passa Porta, à Bruxelles, proposait des lectures de l’auteur tchèque, qui écrivait en allemand, en différentes langues, et ce, douze heures durant. Le risque était que les auditeurs décrochent face à d’autres langues que la leur. Ce ne fut pas le cas. « C’est fascinant d’écouter les... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 14:17:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :