C'est une application de regarder les mots apparaître dans l'oeil fermé et les suivre de gauche à droite et quelquefois une bulle monte. Ouvre les yeux. Tu t'appelles Mauricette. (p.23.)

Mauricette lui avait dit : « Elle me parle et elle m'écoute avec ses grands yeux bleus.» (p.47.)

Il y a des mélanges dans mes airs, du bruit et de l'odeur, des yeux et de la peau. (p.49.)

« Je marche avec les yeux au plafond.» (p.54.)

Lucien Suel, La patience de Mauricette. Editions La table ronde, 2009.