vendredi 27 juin 2008

1115 : L'OEIL JUSTE

Breton, qui n'a pas étudié l'art et son histoire, a l'oeil juste. Il sait regarder en un instant, d'un regard qui ne se soucie pas des réputations et qui, si savant soit-il devenu avec les années, demeure capable de se laisser surprendre : un regard extraordinairement mobile, vivant. Il suffit de songer à sa collection, dont l'album de "La Pléiade" (offert pour tout achat de trois volumes de la collection, 360 p., 372 illustrations) contient de nombreuses photographies, parmi une abondance de précieux documents. Elle est... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 14:46:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 18 juin 2008

1114 : Le masque du concret

La couleur des bas d'une femme n'est pas forcément à l'image de ses yeux, ce qui a fait dire à un philosophe qu'il est inutile de nommer : « Les céphalopodes ont plus de raisons que les quadrupèdes de haïr le progrès. » Max Morise André Breton, Manifestes du surréalisme, Ed. Gallimard, coll "Idées nrf", 1971, p.53.
Posté par Sparadrap à 19:02:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 17 juin 2008

1113 : Mon amour est toujours « pour la vie »

L’amour est ce qui nous cultive et nous enseigne, nous remet en question, nous lave les yeux, nous met sens dessus dessous, nous fait connaître la souffrance mais aussi la joie ineffable, la grâce ; nous tient en éveil et nous met à zéro, nous rend à notre humilité, notre humanité, notre divinité, nous fait mettre un genou à terre et monter au ciel, nous prépare à mourir, en nous apprenant à dépasser la mort en atteignant la vérité, qui est la vie absolue, la vie dans l’Éternel. Alina ReyesDu sexe et de l’amour, 15/06/2008
Posté par Sparadrap à 18:39:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
lundi 16 juin 2008

1112 : L'opinion publique

Si Domenech risque de se retrouver dans l'œil du cyclone, c'est qu'il avait promis monts et merveilles pour cet Euro. Comme il y a deux ans, où il donnait rendez-vous en finale le 9 juillet, il a martelé cette année que son équipe serait au rendez-vous le 29 juin. L'opinion publique comprendrait mal après cela que les Bleus soient éliminés sans gloire au premier tour et en rendrait responsable le sélectionneur. Jean-Yves GuérinLe Figaro 16/06/08
Posté par Sparadrap à 17:45:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 9 juin 2008

1111 : Choses sérieuses

En provenance de l’étrange et indéchiffrable galaxie sarkozyenne, deux signaux contradictoires, la semaine dernière, n’ont pas manqué de troubler les observateurs. En visite à Rome, Nicolas Sarkozy s’est laissé aller, une fois de plus, à son péché mignon: l’humiliation publique de journaliste accrédité. Sans doute, comme Obélix avec les Romains ou les sangliers, ne peut-il pas s’en empêcher. Cette fois, c’est Philippe Ridet, du Monde, qui en a fait les frais. Alors que le journaliste, au cours d’une conférence de presse conjointe avec... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 16:23:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 4 juin 2008

1110 : O Mère d'Énée

Ne remarques-tu pas que nos yeux, lorsqu'ils se portent sur des objets minuscules, se fixent avec effort et attention, sans quoi ils ne pourraient assez les saisir ? Et même les corps les plus manifestes, si l'esprit ne s'y applique, restent pour lui comme dans un recul fort lointain. Faut-il donc s'étonner que l'esprit laisse échapper tous les simulacres auxquels son attention ne s'est pas donnée tout entière ?(...) En se gardant de l'amour, on ne se prive pas des plaisirs de Vénus ; au contraire, on les prend sans risquer d'en... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 11:42:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 3 juin 2008

1109 : Delphine

- Je n'ai aimé que très peu de femmes, ce qui s'appelle vraiment aimer. Elles avaient des yeux verts ou bleus. Je suis loin d'avoir aimé toutes les blondes aux yeux bleus avec qui j'ai ...- Bref, tu n'es pas fait pour les Méridionales ! Delphine a les yeux verts, c'est vrai. François Weyergans, Trois jours chez ma mère. Éditions Grasset, 2005, p.28.
Posté par Sparadrap à 13:33:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
lundi 2 juin 2008

1108 : Jeune inconnu aux yeux pervenche

Tout a commencé à Oran, en Algérie. Yves est né le 1er août 1936 de Lucienne et Charles Mathieu-Saint-Laurent, agent d'assurance. Il est l'unique garçon et l'aîné de cette famille française aisée. De ses premières années, il se souvient des "yeux bleus" de sa mère et de la tyrannie de ses petits camarades de classe, qui le "martyrisent". Il retiendra aussi des odeurs d'épices et des couleurs solaires, sources inextinguibles d'inspiration.(...)Deux ans plus tard, Christian Dior succombe brutalement à une crise... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 19:31:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]