Parce qu’une candidate « remodelée » avait échoué au premier tour de l’élection officielle de Miss Chine, les cliniques de chirurgie esthétique ont lancé un concours d’un genre nouveau : récompenser la reine de la beauté « artificielle ».

.

Feng Qian ne se sent plus de joie : samedi dernier, elle a remporté le titre du très disputée concours de « beauté artificielle » ! Grâce à ses quatre opérations (débridage des yeux, liposuccion, remodelage des joues et injections de Botox), elle est devenue « beaucoup plus jolie » et la jeune femme de 22 ans est ravie d’avoir l’occasion de montrer « ce merveilleux résultat ».

Organisé par des cliniques de chirurgie esthétique et des marques de cosmétiques, l’apparition de ce nouveau type de concours de beauté illustre l’explosion du marché de la transformation physique dans ce pays. En 2003, plus de 11 millions de personnes ont fréquenté un salon de beauté et le chiffre d’affaires du secteur a connu un bond de 20 %. Les femmes chinoises veulent de plus en plus ressembler aux canons de la mode occidentale. Les opérations du nez (moins plat), des yeux (moins bridés) et de la poitrine (plus grosse), ont le vent en poupe. Mais elles sont tout de même réservées à une certaine catégorie de la population : une banale opération des yeux coûte au minimum 3000 yuans (300 euros), soit trois fois le salaire mensuel d’un Chinois. Les amateurs de femmes asiatiques n’ont donc pas trop de souci à se faire !

( Marianne Auteur : Anna Topaloff Crée le 21/12/2004. http://www.marianne-en-ligne.fr/)