lundi 11 décembre 2006

819 : pas froid aux pupilles

Rodin et la femme ? Passion dévorante. Boulimie insatiable. Le sculpteur n’en finit plus de tournicoter autour de ses modèles, muni d’une feuille de papier posée sur un carton. * Des yeux au crayon, c’est comme la foudre en montagne. Le dessin n’est plus un exercice ou une esquisse, mais une aventure fiévreuse. Une folie. C’est grave, docteur ? Ou bien monsieur le juge ?C’était il y a plus d’un siècle, à partir de 1890. En ce temps-là, on n’avait pas froid aux pupilles. Écoutez la danseuse et chorégraphe... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 13:16:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,