jeudi 25 novembre 2010

1397 : Illumination

Je lui disais alors d'un air entendu en désignant la bouteille de goutte à goutte dont le tuyau se plantait dans ses veines : « Tu te fais ta petite médecine.» Il remuait les yeux et un sourire, entravé par d'autres tuyaux et des sparadraps, illuminait tout à coup son visage. Philippe Vilain, Le renoncement. Editions Gallimard, 2001, p.67.
Posté par Sparadrap à 13:21:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 24 novembre 2010

1396 : Image sensible

Avant de nous quitter, nos fronts sont restés collés l'un contre l'autre, sa main droite m'a touché le visage à l'aveugle, comme pour en retenir le relief. Un instant, elle a fermé les yeux, se privant elle-même du regard pour me photographier intérieurement et concerver en mémoire une image sensible de moi qui bientôt ne serait déjà plus tout à fait la mienne. Nous savions tous les deux que nous ne nous reverrions plus. Philippe Vilain, Le renoncement, Editions Gallimard, 2001, p.50.
Posté par Sparadrap à 17:21:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :