vendredi 25 mars 2011

1417 : Un remède souverain à l'ennui

« Cette princesse si superbe, et qui se plaisait tant à montrer et à exercer le plus démesuré orgueil, s'avilit à faire des repas obscurs avec lui et avec des gens sans aveu, elle avec qui nul ne pouvait manger s'il n'était prince du sang. Le jésuite Riglet, qu'elle avait connu enfant, et qui l'avait cultivée, était admis dans  ces repas particuliers, sans qu'il en eût honte, ni que la duchesse en fût     embarrassée : Mme de Mouchy était la confidente de toutes ces étranges particularités ; elle et Riom... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 21:59:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 29 septembre 2009

1271 : Violet

J'éprouve, en effet, pour le violet une horreur sans borne, qui va jusqu'à m'empêcher de pouvoir séjourner dans une pièce où cette couleur, même hors de ma perception directe, laisse filtrer quelques-uns de ses rayons mortels.Il m'avait été agréable  d'apprendre que Rimbaud, dont l'oeuvre jusque-là me paraissait trop à l'abri des tempêtes passionnelles pour être pleinement humaine, avait de ce côté éprouvé au moins une déception grave. De plus, les yeux des femmes étaient, comme je l'ai donné suffisamment à entendre, tout ce sur... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 17:01:38 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 1 janvier 2007

831 : Fleurs & meilleurs yeux

D'un gradin d'or, - parmi les cordons de soie, les gazes grises, les velours verts et les disques de cristal qui noircissent comme du bronze au soleil, - je vois la digitale s'ouvrir sur un tapis de filigranes d'argent, d'yeux et de chevelures. Des pièces d'or jaune semées sur l'agate, des piliers d'acajou supportant un dôme d'émeraudes, des bouquets de satin blanc et de fines verges de rubis entourent la rose d'eau. Tels qu'un dieu aux énormes yeux bleus et aux formes de neige, la mer et le ciel attirent aux terrasses... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 19:59:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 20 octobre 2005

513 : À quelle heure demain ?

Au directeur des Messageries maritimeslettre dictée à Isabelle RimbaudMarseille, 9 novembre 1891.UN LOT : UNE DENTSEULE.UN LOT : DEUX DENTS.UN LOT : TROIS DENTS.UN LOT : QUATRE DENTS.UN LOT : DEUX DENTS.Monsieur le Directeur,Je viens vous demander si je n'ai rien laissé à votre compte. Je désire changer aujourd'hui de ce service-ci, dont je ne connais même pas le nom, mais en tout cas que ce soit le service d'Aphinar. Tous ces services sont là partout, et moi, impotent, malheureux, je ne peux rien trouver, le premier chien dans la rue... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 13:13:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :