dimanche 14 février 2010

1335 : Limpide

Je pense à la couleur bleue : celle des yeux de Joyce derrière ses épaisses lunettes, et celle de la mer, à Trieste. Je les superpose. Les bleus se confondent. Derrière les lunettes, l'oeil paraissait encore plus grand, écrit Italo Svevo, le regard froid, intensément curieux. Les yeux de Joyce absorbent la lumière bleue de Trieste. Le « limpide regard bleu » de Trieste... Béatrice Commengé, Voyager vers des noms magnifiques. éd.Finitude, Bordeaux - 2009 Du Jour Au Lendemain. 12/02/2010
Posté par Sparadrap à 22:06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,