lundi 29 avril 2013

1227 : Voir le langage

« J’ai une maladie : je vois le langage. Ce que je devrais simplement écouter, une drôle de pulsion, perverse en ce que le désir s’y trompe d’objet, me le révèle comme une « vision », analogue (toutes proportions gardées !) à celle que Scipion eut en songe des sphères musicales du monde. À la scène primitive, où j’écoute sans voir, succède une scène perverse, où j’imagine voir ce que j’écoute. L’écoute dérive en scopie : du langage, je me sens visionnaire et voyeur. »(« Je vois le... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 12:31:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 30 janvier 2013

1224 : Quels beaux yeux

  Roland Barthes, Incidents.Ed. du Seuil, 1987, p.93-109.    
Posté par Sparadrap à 20:58:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 23 janvier 2013

1223 : Simple contact

  Roland Barthes, Incidents.Ed. du Seuil, 1987, p.87.      
Posté par Sparadrap à 17:00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 11 mars 2009

1165 : si quelqu'un

Ah, s'il y avait seulement un regard, le regard d'un sujet, si quelqu'un, dans la photo, me regardait ! Car la Photographie a ce pouvoir - qu'elle perd de plus en plus, la pose frontale étant ordinairement jugée archaïque - de me regarder droit dans les yeux (voilà au reste une nouvelle différence : dans le film, personne ne me regarde jamais : c'est interdit - par la Fiction). Roland Barthes, La chambre claire. Editions Cahiers du cinéma, Gallimard, Seuil, 1980, p.171.
Posté par Sparadrap à 14:45:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :