samedi 11 juillet 2009

1235 : Les yeux du désir

C'était là un langage que Lou comprenait et c'est ainsi que Rilke gagna son amour. Deux semaines après leur première rencontre, les lettres de Rilke avaint déjà pris un ton de ferveur et d'intimité. Il lui envoyait des poèmes, des chants de désir, qui étaient différents de ses premiers chants, parce que « j'ai regardé dans les yeux du désir près de moi ». oeil, ParisH.F.Peters, Ma soeur, mon épouse. Editions Tel/Gallimard, 1976, p.206.Carnet d'Amour 15.02.2009
Posté par Sparadrap à 15:01:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 12 avril 2009

1183 : René et Lou

C'était un mince jeune homme, plus doux que robuste, à l'attitude courtoise, caractéristique du jeune mondain autrichien. Une maigre barbe encadrait son pâle visage où deux yeux profondément enfoncés dans les orbites et regardant le monde avec un étonnement inquiet étaient le trait dominant. Sa bouche, aux lèvres pleines et sensuelles et ornées d'une moustache tombante, faisait contraste avec son menton légèrement fuyant, où poussait une barbiche floue, aussi soyeuse et duvetée qu les plumes d'une tête de jeune canard. H.F. Peters,... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 14:40:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,