jeudi 15 avril 2010

1354 : Pouvoir de l'Ecrit

Cette nuit pendant mon sommeil a eu lieu une cérémonie de l'Esprit. J'étais endormie mais très consciente et je participais à la liturgie, j'entendais et prononçais les phrases, les formules, les mots, faisais les gestes - tout cela était à la fois vécu et écrit. Il s'agissait de me faire passer par un trou de et dans la nouvelle lumière. C'était au milieu de la nuit, j'ai même ouvert les yeux pour le savoir, cela a duré longtemps, cela s'est fait. Nous n'avons pas idée du pouvoir de l'Esprit, parce que nous nous... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 17:35:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 29 janvier 2010

1327 : Le petit chevreuil

Je caresse la tête de l'animal enfantin en lui parlant, il me regarde, ses petites dents blanches et carrées sont si belles, il me regarde, je rentre sa langue dans sa bouche, on se regarde, des deux mains je la lui tiens fermée, je presse son museau dans ma paume, je l'étouffe en lui parlant encore, doucement. Il cesse de suffoquer, ses yeux deviennent vitreux, il meurt. Il ne bouge plus, son corps qui porta la vie et contre lequel je repose encore ne frémit plus, il est mort. Alina Reyes, Forêt profonde. Editions du Rocher, 2007,... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 15:22:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 28 janvier 2010

1326 : Ça monte

Couché sur le ventre, la tête tournée vers le mur, les yeux fermés... Tendre le bras, ouvrir la main, trouver son sexe endormi, chaud, tendre... Replier les doigts. Alina Reyes, La chasse amoureuse. Editions Robert Laffont, 2004, p.229.
Posté par Sparadrap à 15:11:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
lundi 25 janvier 2010

1233 : Maman

Maman est toujours fraîche et jolie, avec son teint clair, ses yeux verts, ses foulards, ses cheveux châtains et longs toujours bien tirés et ramenés en chignon sur le sommet de sa tête (avec la résille fine comme une toile d'araignée, et les épingles noires enfoncées dans la chevelure), son rouge à lèvres un peu orangé pour seul maquillage, ses escarpins à talons aiguille et ses robes taillés juste au-dessous du genou. Alina Reyes, Le chien qui voulait me manger. Editions Gallimard, 1996, p.30.
Posté par Sparadrap à 12:55:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
samedi 11 juillet 2009

1235 : Les yeux du désir

C'était là un langage que Lou comprenait et c'est ainsi que Rilke gagna son amour. Deux semaines après leur première rencontre, les lettres de Rilke avaint déjà pris un ton de ferveur et d'intimité. Il lui envoyait des poèmes, des chants de désir, qui étaient différents de ses premiers chants, parce que « j'ai regardé dans les yeux du désir près de moi ». oeil, ParisH.F.Peters, Ma soeur, mon épouse. Editions Tel/Gallimard, 1976, p.206.Carnet d'Amour 15.02.2009
Posté par Sparadrap à 15:01:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,