vendredi 23 juin 2006

709 : Les dieux sont là

« Je connais cette chambre, ce printemps, ces heures. Pour l’instant, près du quai, j’écris ces lignes en attendant Ludi aux yeux de miel, tantôt profonds et voilés, tantôt noirs et lascifs. Elle téléphone : non, elle ne pourra pas tout à l’heure, on se retrouvera ce soir. Je m’enfonce donc dans mes lignes, ou plutôt dans la masse des révélations muettes qu’elles laissent passer. J’entends les bateaux, l’eau bat contre la pierre, je suis seul comme personne dans ce quartier.Je lève les yeux, les mâts de bois brillent au soleil,... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 21:00:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]

jeudi 22 juin 2006

708 : Autoportrait

Portrait de Monsieur de Noeil * Monsieur de Noeil était veuf Monsieur de Noeil était nain Monsieur de Noeil était heimatlos Monsieur de Noeil était daltonien Monsieur de Noeil avait un œil de verre Monsieur de Noeil avait un œil de bois Monsieur de Noeil avait un œil de fer Monsieur de Noeil avait la syphilis Monsieur de Noeil mangeait du porc Monsieur de Noeil buvait du poiré Monsieur de Noeil Lisait la « Croix » Monsieur de Noeil allait... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 17:11:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 21 juin 2006

707 : Connaissable et doré

(..) O Sagesse jadis rencontrée ! C'est donc toi sans que je le susse devant moi qui marchais aux jours de mon enfance, Et qui lorsque je trébuchais et tombais m'attendais avec tristesse et indulgence, Pour aussitôt peu à peu, le chemin, le reprendre avec une autorité invincible ! C’était toi à l’heure de mon salut, ce visage, je dis toi, haute vierge, la première que j’ai rencontrée dans la Bible ! C’est toi comme un autre Azarias qui avais pris charge de Tobie. Et qui ne t’es point lassée de ce troupeau fait d’une... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 16:16:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 20 juin 2006

706 : Hors d'usage

31 juillet.- Vers midi, au bureau de la régie, avec M.Ashburnham à qui j'ai fait admirer mon habileté à rédiger directement en sténographie, mais Dieu sait que je l'ai payée cher, au prix de mes yeux. Dans l'après-midi, avec ma femme et Deb au théâtre du Roi, pour voir une farce de J.Lacey, Monsieur Ragou. Le Roi était là, avec toute la Cour. Ils s'amusaient beaucoup. Le mois se termine fort tristement pour moi : mes yeux sont à peu près hors d'usage. Je suis fort impatient d'essayer le nouveau système des tubes en papier. Samuel... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 13:30:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 19 juin 2006

705 : Ombre

... Il nous fallut longtemps pour découvrir qu'une ombre de sang, contenue dans les yeux d'une statue de sel, avait la couleur du sable du sablier... Jean-Pierre Duprey : Derrière son Double. Editions Le Soleil Noir, 1965.
Posté par Sparadrap à 17:34:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 18 juin 2006

704 : Dents de l'oeil

Aux yeux de... (selon l'opinion de ) Pour les beaux yeux de (pour faire plaisir à qqn) À vue d'oeil (sans faire un examen approfondi; le changement étant rapide au point où il se remarque seulement en observant) De tous ses yeux (en regardant le plus attentivement possible) Du coin de l'oeil (en regardant discrètement de côté, sans tourner la tête) En un clin d'oeil (très rapidement) Entre quatre yeux (en tête à tête) Les yeux fermés (en connaissant parfaitement la chose en question; en faisant totalement... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 11:52:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]

samedi 17 juin 2006

703 : Dormir, dormir...

- Si l'on parvient à briser la douleur et à s'en rendre maître, c'est déjà bon signe, et il faut en remercier Dieu ! s'écria Pavel Pavlovitch; et il courut préparer tout joyeux une autre tasse de thé et une autre assiette. - Le tout, c'est de briser le mal; le tout est d'arrêter sa marche,répétait-il à chaque instant. Au bout d'une demi-heure, la douleur était presque complètement calmée, mais le malade était si exténué que, malgré toutes les supplications de Pavel Pavlovitch, il refusa de laisser appliquer "encore une petite... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 22:30:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 16 juin 2006

702 : rrose

On est tous des yeux, des oiseaux, des fleurs cruelles. Alina Reyes, Journal "je vous aime" du 23 mai 2006, 14h54.
Posté par Sparadrap à 16:16:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]
jeudi 15 juin 2006

701 : Voir ne résout rien

On s'écarquille, on s'exorbite, on s'obstrue les yeux. La contrainte est extrême, la liberté est partout : voir est obligé. Voir ne résout rien. On voit si bien, que c'en est à perte de vue. Jean-louis Roux, À perte de vue, REVUE "Voix d'encre" ,n°7 "déserts", 1992, p.47.
Posté par Sparadrap à 10:55:57 - Commentaires [2] - Permalien [#]
lundi 12 juin 2006

700 : Un peu d'ombre

- Pour voir la lumière de Dieu, éteins ta petite chandelle. Proverbe Britannique - Le génie n'a pas d'ombre. Stéphame Mallarmé - Les hommes ne sont que l'ombre de l'Homme, L'Homme n'est que l'ombre de Dieu. Proverbe Mésopotamien
Posté par Sparadrap à 12:00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]