lundi 22 novembre 2004

8 : A vous Cesare

L'autre nouveauté est donc l'affirmation de l'innocence de Cesare Battisti. Jusqu'à l'arrêt favorable de la Cour de cassation à son extradition, le 30 juin, l'ex-activiste italien n'avait jamais évoqué son innocence - ni demandé à ses conseils de la mettre en avant. A cette date, Fred Vargas, qui se dit convaincue que Cesare Battisti n'a pas tué, l'avait convaincu de le faire. "Je n'ai jamais tué et je peux le dire, les yeux dans les yeux", déclarait-il ainsi au Journal du dimanche, le 8 août. (Le Monde 22 novembre 2004)
Posté par Sparadrap à 16:46:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 21 novembre 2004

7 : Et la perruche chante

Augustine a 98 ans. Elle ferme les yeux et fait semblant de s'assoupir...Odette dort. Odette veille. Odette ne dort que d'un oeil. A 95 ans...Cyril a 14 ans. Il appuie sur les pédales. La côte est rude, parsemée de faux plats et de ruptures de pentes...Il lève un instant les yeux, reçoit dans les rétines le paysage riant peint de chaque côté de la route, les fleurs qui émergent du fossé...Ses yeux s'abîment dans la contemplation du bitume...Eugène a 96 ans. Il écoute sa perruche chanter. Eugène attend Victor, son arrière petit-fils... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 17:29:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
samedi 20 novembre 2004

6 : Les nuits sont parfois si sombres qu'on ne les voient pas

      -        Est-il jamais tombé de la Providence la moindre larme humaine ?      -         Même l'œil de verre voit à quel point il est aveugle.           -         Les nuits sont parfois si sombres qu'on ne les voient pas.           -         Même les clairvoyants voient tout en noir.  ... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 15:02:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 19 novembre 2004

5 : Un riso de l'universo

Tout ce que je voyais me semblait un sourire  De l'univers, tant cette heureuse ivresse Entrait en moi par l'oreille et les yeux.      ( Dante,Paradis,chant 27 )
Posté par Sparadrap à 17:25:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 18 novembre 2004

4 : LA LARME A L'OEIL

La larme à l'œil Le fils dit à son père L'arme à l'œil : « C'est la guerre » L'alarme à l'œil Geignait la mère Tu vas partir pour le casse-gueule. Il partit et fit bien : Il était mort le lendemain matin. . (Gaston Criel, La fausse quête. Editions Jacques Brémond.)
Posté par Sparadrap à 23:09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 17 novembre 2004

3 :

La mort dans l'oeil.  ( Stéphane Zagdanski, éd Maren Sell, 392 p,20 euros, novembre 2004. )
Posté par Sparadrap à 23:13:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 16 novembre 2004

2 : Je lis

Je lis la peur dans les yeux, alors même que l'accès à notre immeuble est protégé par des gardiens. (John Edgar Wideman.Le Nouvel Observateur 18-24 novembre 2004, p.102)
Posté par Sparadrap à 23:16:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
lundi 15 novembre 2004

1 : un jour

… un jour je serai mort et pas mort et quelqu'un aura l'œil ouvert sur ces pages il s'apercevra lentement et puis tout à coup brusquement que toutes les lettres ici sont des yeux qu'il a sous les yeux une constellation de milliers de millions d'yeux lumineux joyeux lesquels ne sont que l'écho un instant visible de milliers de millions d'intonations d'accentuations… Philippe Sollers, Paradis 2, Editions Gallimard 1981, p.75.
Posté par Sparadrap à 23:17:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 14 novembre 2004

0 : oooooooooooh !

    
Posté par Sparadrap à 23:21:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]