dimanche 25 juillet 2010

1369 : « Pygmalion »

Tout ici surgit d'entre les mailles de la musique, fait mouche et comble l'œil, l'esprit et l'oreille. Trisha Brown raconte sans dire, avec cette légèreté et cette jubilation propres à son art. Saura-t-elle le transmettre ? Elle jure d'y travailler. Dans le cadre de son programme de mentorat, Rolex lui a donné deux ans pour former un protégé. Ariane Bavelier, Légers vertiges d'amour. Le Figaro 19/07/2010.
Posté par Sparadrap à 15:17:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 23 juillet 2010

1368 : Singles

New London, n°8 Été 2010
Posté par Sparadrap à 23:17:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 17 juillet 2010

1367 : Samedi après-midi

Samedi après-midi dans les boisRocky Mt. - dans un bruyantcoupé gris le jeune pèretraverse le carrefouravec ses 4 filles empilées sur lesiège près de lui yeux écarquillés- Le magasin assoupi lesbelles pastèques disposéesau soleil, sur le béton, Jack Kerouac, Livre des esquisses (1952-1954). Editions de La table ronde, 2010, p.32. Traduction Lucien Suel.
Posté par Sparadrap à 15:37:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 2 juillet 2010

1366 : Divorce

Un soir, en faisant ses courses, elle a intérrogé l'épicier chinois pour savoir si c'était pas trop gênant d'avoir les yeux bridés "vu qu'on voit moins de choses, forcément puisque la fente est plus petite". Le lendemain, je demandais le divorce. Jean-Paul Dubois, Parfois je ris tout seul. Editions Robert Laffont, 1992, p.62.
Posté par Sparadrap à 15:22:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :