Le projet de se montrer, quand il s'agit d'art et de littérature, se heurte à de nombreux obstacles. Un autoportrait est toujours une exploration lacunaire, insuffisante, imparfaite, de soi-même. Mais Alix Cléo Roubaud, lorsqu'elle se photographie, assume ces difficultés, elle les intègre même à ses propres images - "but esthétique : la disparition". On comprend que pour elle, chercher à se regarder en face est aussi violent que de prendre le soleil dans les yeux.

Alix Cléo Roubaud, JOURNAL (1979-1983) . Editions du Seuil, "Fiction & Cie", 2009.

Amaury da Cunha, Le Monde des Livres 26-11-2009.