mercredi 7 octobre 2009

1277 : Tout au moins

Un snobisme infantile m'a conduit à adopter des poses nihilistes et à écrire des petits livres désenchantés susceptibles d'être lus dans la salle d'attente du dentiste.Je me sentais proche de Schopenhauer et de Cioran et j'étais fasciné par le nihilisme érotique de Louise Brooks. J'ai tenté de ne pas les décevoir. J'ai dispensé à mes lecteurs un pessimisme excessif, mais c'est le seul qui me permette d'avoir un peu de style et de déjouer les désagréments de l'existence.L'homme élégant, illustré par Romain Slocombe, condense en... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 13:09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,