dimanche 19 avril 2009

1187 : Mirettes

Voilà bien ces yeux dont la flamme traverse le crépuscule; ces subtiles et terribles mirettes, que je reconnais à leur effrayante malice ! Elles attirent, elles subjuguent, elles dévorent le regard de l'imprudent qui les contemple. Je les ai souvent étudiées, ces étoiles noires qui commandent la curiosité et l'admiration. Charles Baudelaire, Le Spleen de Paris. Ed Le livre de poche n°1179, 1971, p.21.
Posté par Sparadrap à 15:27:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :