Une vieille dame appuyée sur une béquille, sourire aux lèvres et croix autour du cou, passait d’un invité à l’autre en brandissant une photo de classe. Celle, d’Alain Bashung à l’Ecole nationale de commerce, promo 64-65, en demandant à chacun : «Vous saurez le reconnaître ?» Facile, il est en haut au dernier rang, sur la gauche. Crinière noire en banane, sourire carnassier et œil clair. Il obtiendra son BTS comptabilité mais, sur la photo, il a déjà l’air de chanter quelque chose.
...
A la ronde, vigilant, dans son inquiétante étrangeté de pierres, les yeux clignotants, le peuple de Bashung.

Libération 21/03/2009