vendredi 4 janvier 2008

1026 : Sparadrap

Cette très brève nouvelle de Dezso Kosztolanyi qui se trouve dans le recueil Cinéma muet et battements de cœur aux éditions Ibolya Virag témoigne bien de l’esprit de l’auteur : « L’immense discordance de la vie, j’en donnais à quelqu’un l’illustration suivante : Le matin encore, il était avec moi au café. A force d’y mordre, il s’est fait une plaie à la racine d’un ongle, ça saignait un peu, il prend peur, il court jusqu’à la pharmacie d’en face, il n’avait même pas mis son chapeau par ce froid d’hiver, il achète du sparadrap, il... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 16:43:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]