jeudi 24 novembre 2005

545 : Entre ses yeux

Le regard. « C’est pour moi la définition du cinéma. Isabelle me racontait qu’elle avait connu un acteur qui levait les yeux en l’air pour que ses yeux prennent mieux la lumière. Sans les yeux, on ne traduit rien, on ne partage rien. Rien ne passe. Dans la comédie, on peut à la rigueur jouer tout seul, pas dans un film comme Entre ses mains. Les yeux trahissent énormément ton comportement. Quand je suis intimidé, mes yeux partent dans tous les sens. Au cinéma, je suis premier degré et je ne peux pas jouer autre chose que ce que mon... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 17:00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]