samedi 30 avril 2005

351 : ILLUMINATIONS

  Dieu est-il mort ? Demi-vivant ? A naître ? Et si ces trois questions n'en formaient qu'une? Pour y  répondre, Philippe Sollers convoque textes, prières, méditations, musiques et poèmes issus  de toutes les traditions et de tous les siècles. Jésuscôtoie librement Zarathoustra, Maître Eckhart, Tchouang-tseu, Angelus Silesius, Lautréamont; tous ensemble au Paradis du Verbe. Rimbaud ou Roumi, Parménide ou Shakespeare, chaque auteur éclaire un chemin d'autant plus étroit qu'il ne s'ouvre jamais que le temps bref d'une... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 18:59:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 30 avril 2005

350 : 14 symptômes du SVO ou CVS

L'Association américaine d'Optométrie distingue 14 symptômes du syndrome de vision à l'ordinateur (CVS)                                                                        - Fatigue des yeux - Douleur oculaire - Mise à rude épreuve des yeux - «Trous noirs » temporaires, de loin... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 12:49:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
vendredi 29 avril 2005

349 : nous ne sommes pas des cyclopes, ni des borgnes

Un photographe est un être pas très construit, qui sait à peine lire, qui confond Cartier-Bresson avec Kant, un type qui en lisant les instructions de développement de la TRIX dans le D76 à 1+3 se prend volontiers pour un chimiste, et dès que tu lui demandes ce que c'est qu'un complexe d'oxydo-réduction, il te demande si c'est de la psychologie, un photographe c'est un type qui regarde la photographie numérique avec un très mauvais oeil, parce que tout d'un coup les vrais photographes, comme Catherine de Trogoff, peuvent enfin... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 12:00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 29 avril 2005

348 : Achromatopsie n.f. Affection de l'œil empêchant de distinguer les couleurs.

                       ( www.pourpre.com )
Posté par Sparadrap à 10:00:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
jeudi 28 avril 2005

347 : « Mes neuf ans veulent te parler »

[…] Isabelle Lévénez ne fuit pas. Si elle se bande les yeux (Noli me tangere, MAP, 2004) c’est pour plonger dans la réalité sensible, "être éblouie par la violence du monde, se cacher pour mieux voir, s’isoler pour mieux témoigner." Lévénez ne se retourne pas. Elle affronte l’indicible, réduit la grosse machine duelle (être homme être femme) en tralala lalère du devenir enfant, devenir homme ou femme, devenir l’autre. Les ritournelles qui émaillent son travail, outre leur pouvoir apaisant, fixant, abolissent les genres,... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 12:59:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 27 avril 2005

346 : C’est comme si nos bouches étaient faites l’une pour l’autre, vous comprenez ?

Mavis Le premier garçon j’ai jamais aimé li avait une tête de noix de coco et une bouche à la mangue Julie. Tendre et sucrée comme si li huilait li et frottait li tous les matins. Sa manman l’a appelé Adolphus St Dominic Franklin quand li est né mais li disait toujours nous devions appeler li Frankie, Frankie comme son papa. C’est pas li avait jamais posé les yeux sur son papa depuis li s’était tiré et était allé à l’étranger. Ces mâles jamaïcains li se démènent comme un chien une fois li sont prêts pour une... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 08:08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 26 avril 2005

345 : nulla dies sine linea

[…] Selon un témoin qui, en 1782, avait assisté à la première des « Brigands », le public en fut ébranlé : «  Le théâtre ressemblait à un asile de fous : yeux révulsés, poings levés, cris rauques, fusant dans la salle. Des gens qui ne se connaissaient pas s’embrassaient en sanglotant ; des femmes, près de s’évanouir, gagnaient la sortie en titubant. Le désordre était général, on se ruait dans le Chaos d’où émerge, déchirant les brumes, une nouvelle Création ». L’impact fut si grand qu’on ne tarda pas à voir en Schiller un... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 10:31:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 26 avril 2005

344 : die Freude am Schein, die Neigung zum Putz und zum Spiele.

[..] Et quel est le fait qui chez le sauvage annonce qu’il accède à l’humanité ? aussi loin que nous interrogions l’histoire, il est le même chez toutes les peuplades qui ont échappé à la servitude de l’état d’animalité : c’est la joie que l’on prend à l’apparence, le goût de la toilette et du jeu.     Il y a entre la pire stupidité et la plus haute intelligence une certaine affinité en ce sens qu’elles ne recherchent toutes deux que le réel et sont complètement insensibles à la simple apparence. La première n’est... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 10:26:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 25 avril 2005

343 : Derniers accès

caterina murino nue caterina murino + photos + amateur flims porno intexte éditions blog khol gris "yeux noirs" rechercher daniel arasse dans un blog big mouthful echange de femme le criticon alliot-marie nue bien choisir son cuir moto bering Marcel Paul photo déporté  "Marcel Paul " comment s'y prendre avec un enfant gaté et gourmand ? caterina murino nue extermination juive nue viol Han Fook by Hesse Hantai photo de vrai hermaphrodite caterina... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 17:30:00 - Commentaires [6] - Permalien [#]
lundi 25 avril 2005

342 : Hermes voyageait avec ses amis, un Nègre et un Chinois

Pierre Arétin : La Vie des femmes mariées  “Elle ouvrit la porte du cabinet, et me fit toucher de la main un quidam qu’au premier contact je jugeai être de ceux qui ont un nerf plus gros que de pain à manger. Et sur-le-champ, devant mes yeux, elle s’allongea sur lui et, plantant la maison sur la cheminée, lui fit forger deux clous d’une chaude, enfourner deux pains d’une haleine, tout en s’écriant : ‘J’aime mieux qu’on me sache putain et heureuse, que femme honnête et désespérée.’ ”  Deuxième journée. 112 p. 6,10 €. 2e... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 14:53:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]