jeudi 31 mars 2005

315 : Je prends note de tout ce que j’entends et je vois

[…] À quinze ans j’étais un garçon courageux. À la suite d’une chute que j’avais faite en sautant on me rapporta dans un hôpital gravement blessé et c’est là que j’eus à affronter la mort. J’ai vu, de mes yeux, un malade, la bouche écumante, qui avait absorbé une trop forte dose d’un médicament dont une quantité réduite devait lui être salutaire. Il ne survécut pas : c’était un poison mortel. Hors de ce monde point de lumière, c’est pourquoi j’ai l’effroi de son au-delà. Dans mon besoin vital de jouir de la clarté, de voir scintiller... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 11:37:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]