mercredi 2 mars 2005

282 : Ensuite...une fois de plus, un épais brouillard nous cache les événements, et l'on ne sait plus du tout ce qui arriva ...

[…] Sur ce, le nez se détourne. Kovaliov demeura tout étourdi, ne sachant que faire, que penser. En cet instant, il entendit le bruissement délicieux d'une robe : une dame âgée, toute couverte de dentelles, approchait, accompagnée d'une jeune personne mince, en robe blanche qui moulait très joliment sa taille, coiffée d'un chapeau jaune paille, pareil à une crème fouettée. Les deux dames étaient escortées d'un grand laquais à favoris épais, dont le manteau s'ornait d'une demi-douzaine de collets ; il s'arrêta derrière elles... [Lire la suite]
Posté par Sparadrap à 15:54:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]